Axel Studio

Créer rapidement et facilement un mode maintenance sur WordPress

Créer rapidement et facilement un mode maintenance sur WordPress

On l’oublie toujours, mais le bon vieux mode de maintenance doit être utilisé et même redouté. Tu peux ainsi le mettre en place rapidement et tu devrais y faire attention !

Table des matières :
-Qu’est-ce qu’un mode de maintenance pour les sites WordPress ?
-Pourquoi mettre WordPress hors ligne via un site de chantier ?
-Configurer rapidement le mode de maintenance avec un plugin
-Configurer le mode de maintenance avec « WP Maintenance Mode & Coming Soon ».
-Afficher le « mode maintenance » et le compte à rebours dans WordPress
-Accéder à WordPress malgré une page de maintenance
-Bypass en mode maintenance pour les moteurs de recherche
-Que doit contenir une page de maintenance ?
-Quel est le danger du mode maintenance ?

Qu’est-ce qu’un mode de maintenance pour les sites WordPress ?

En règle générale, les sites WordPress sont accessibles et consultables par tout le monde. Mais il y a des moments où le site web doit être temporairement caché aux visiteurs. Pour cela, un message est affiché lors de l’ouverture du site web, indiquant qu’il n’est actuellement pas accessible. C’est ce qu’on appelle un mode de maintenance ou une page de chantier.


Pourquoi mettre WordPress hors ligne par le biais d’un site de chantier ?

Il y a plusieurs raisons de mettre un site web en mode maintenance (et donc quasiment hors ligne).

Découvrez les plus classiques :

-Des mises à jour sont effectuées sur le site web.
-Il y a des erreurs sur le site web que les visiteurs ne doivent pas voir.
-Il y a des travaux de construction importants qui ne doivent être visibles qu’une fois les travaux terminés (par ex. l’installation d’une nouvelle boutique, ou des adaptations de prix ou encore des corrections optiques).
-Déménagement sur un nouveau serveur ou un nouveau domaine
-Changement de nom
-Nouvelle création du site web

Configurer rapidement le mode de maintenance avec un plugin

Le moyen le plus simple de configurer le mode de maintenance dans WordPress est d’utiliser un plugin : j’utilise habituellement le plugin « WP Maintenance Mode & Coming Soon ». Il est gratuit, offre toutes les fonctions nécessaires pour un site de chantier et est facile à configurer. Plus de 900.000 utilisateurs montrent à quel point ce plugin est populaire. Une alternative serait SeedProd.

Configurer le mode de maintenance avec « WP Maintenance Mode & Coming Soon ».

1. Installation

Tu installes « WP Maintenance Mode & Coming Soon » comme tout autre plugin via la gestion des plugins dans le tableau de bord WP. Il suffit de le chercher et de l’activer. Le mode de maintenance n’est PAS encore actif après l’activation du plugin.

2. Réglages

Ensuite, tu vas dans Réglages->WP Maintenance Mode. Là, tu peux immédiatement activer le mode de maintenance dans les paramètres par défaut. Tu as de nombreuses possibilités de réglage supplémentaires :

-Titre de la page
-Titre
-Texte du message de maintenance
-Couleurs et arrière-plans
-CSS individuel pour une conception encore plus poussée de la page de maintenance
-Porte dérobée des moteurs de recherche
-Indication du rôle d’utilisateur qui a accès au site Web malgré la page de maintenance.
-Balise méta des robots (index/noindex)
-Exclusion de pages du mode de maintenance
-Coming Soon
-Notification par e-mail
-Afficher les données de contact
-Afficher les services de médias sociaux
-Google Analytics
-Bot de chat interactif
-Intégration de la déclaration de confidentialité RGPD

Tu vois, le plugin apporte tout ce dont on pourrait avoir besoin pour un site de chantier.

Une interface simple que tout le monde comprend : la page de chantier peut ainsi être facilement adaptée.

Afficher le « mode maintenance » et le compte à rebours dans WordPress

C’est justement lors de la création d’un nouveau site web WordPress que l’on souhaite éventuellement afficher un compte à rebours. C’est très simple avec « WP Maintenance Mode & Coming Soon » : il suffit d’ouvrir l’onglet « Modules » et d’y indiquer l’heure à partir de laquelle le compte à rebours doit démarrer et la durée de celui-ci. Difficile de faire plus simple. Seules les pages Coming Soon visuellement complexes ne sont pas possibles. Pour cela, il faut utiliser des plugins Coming Soon spéciaux.

Accès à WordPress malgré la page de maintenance

Pour les administrateurs du site WP ou d’autres collaborateurs, le site doit rester accessible. Aussi bien dans le front-end que dans le back-end. Pour que cela soit possible, la zone de connexion (/wp-admin ou /wp-login.php) de WordPress au tableau de bord reste disponible. Dès que l’on est connecté, le site web peut être affiché et utilisé. Il est ainsi possible de travailler derrière les portes fermées du site de construction. Il est également possible d’indiquer le rôle d’utilisateur avec lequel on peut continuer à travailler sur le site en étant connecté. On peut par exemple exclure les utilisateurs de la communauté, mais autoriser les modérateurs.

Bypass en mode de maintenance pour les moteurs de recherche

Pour les grands sites web, il peut être judicieux de permettre aux moteurs de recherche comme Google ou Bing de continuer à accéder au site pendant qu’il est en mode de maintenance. L’indexation peut ainsi se poursuivre, notamment lors de longues phases de maintenance. Le réglage par défaut est toutefois « inactif ». Cela signifie que le moteur de recherche voit le site web comme un visiteur normal et se trouve devant le panneau de chantier. Cela ne pose pas de problème, même temporairement, les moteurs de recherche savent s’en accommoder.

Que doit contenir une page de chantier ?

Le contenu d’une page de chantier n’est pas prédéfini. Il est bien sûr judicieux d’indiquer au visiteur pourquoi le site est actuellement bloqué et pour combien de temps. Il est également judicieux d’indiquer que le site pourra être consulté à nouveau ultérieurement. Mais qu’est-ce qui est obligatoire ? Les mentions légales sont-elles obligatoires ? Les tribunaux ne sont pas unanimes à ce sujet : alors que dans des cas simples, l’obligation d’indiquer les mentions légales a été refusée, il y a déjà eu des jugements contraires.

« Seules les informations contenues dans le site web sont déterminantes. Si ces informations reflètent une activité commerciale, c’est-à-dire une mesure visant objectivement à promouvoir ses propres ventes ou celles de tiers, des mentions légales doivent être mentionnées. Le tribunal de grande instance d’Aix en Provence a considéré que la promotion des ventes ne consistait pas seulement en un lien vers le journal d’annonces, mais aussi en un avertissement aux visiteurs les invitant à consulter à nouveau le site ultérieurement ».

D’une manière générale, je recommanderais donc toujours d’indiquer des mentions légales. Une déclaration de protection des données est également judicieuse. Surtout s’il est également possible d’indiquer des adresses e-mail pour être averti lorsque le site est à nouveau en ligne. Il en va de même si l’on utilise Google Analytics Tracking.

Quel est le danger du mode de maintenance ?

Une chose est encore très importante lorsque l’on utilise un mode de maintenance WordPress : Il ne faut jamais oublier de le désactiver à temps !

Il m’est arrivé à plusieurs reprises que des clients oublient de le désactiver. Il arrive alors qu’un week-end passe sans qu’on le sache et que tous les visiteurs se retrouvent devant des portes fermées. Cela m’est aussi arrivé une fois : On est connecté et on voit soi-même le site comme s’il était en direct, alors qu’il ne l’est pas. C’est pourquoi tu dois toujours veiller à ce que ton mode de maintenance ne fonctionne que le temps absolument nécessaire.